La construction durable

Le verre est un matériau noble, durable et composé de matières premières naturelles, présent dans les bâtiments sous plusieurs formes : fenêtres, isolants, portes, cloisons, escaliers, meubles, panneaux solaires, éclairage, etc. Les performances et la gamme des produits ne cessent d’évoluer. Les vitrages sont multifonctionnels : isolation thermique renforcée, optimisation des gains solaires, contrôle des risques de surchauffe, apports de lumière naturelle, vitrage de sécurité, acoustique, résistant au feu, etc. La laine de verre et le verre cellulaire se classent parmi les isolants les plus durables et les plus efficaces. Le verre utilisé en applications intérieures laisse la lumière naturelle pénétrer de pièce en pièce, etc.

La conception et le Trias Energetica

La conception est essentielle en construction durable. Une gare, une maison, un immeuble de bureaux ne se conçoivent pas comme une école, un commerce, un immeuble d’appartements. Les fonctions d’un bâtiment et de ses composants sont essentielles, le choix d’un matériau n’arrivant qu’en bout de chaîne. Il importe aussi de concevoir ou rénover le bâtiment en réduisant la consommation d’énergie et en diversifiant les sources de production selon le principe du Trias Energetica.

La durabilité des produits de construction

Les impacts positifs et négatifs d’un produit de construction sur son environnement doivent être déterminés rigoureusement et à chaque étape de sa vie : de l’extraction des matières premières à la fin de vie en passant par la fabrication et l’utilisation.

L’analyse de cycle de vie a été développée à cet effet. C’est une méthodologie robuste et quantitative prenant en compte l’ensemble du cycle de vie du produit et basée sur les normes internationales. Sont ainsi analysées : les émissions de CO2, les consommations d’énergie, les consommations d’eau, la pollution de l’air, etc.

Les analyses de cycle de vie

Une analyse de cycle de vie (ACV) est un inventaire de tous les impacts positifs et négatifs d’un produit sur son environnement. Le cycle débute par l’extraction des matières premières, suivie des étapes de production, de distribution et d’utilisation. Il se termine par la fin de vie du produit : réutilisation, recyclage, valorisation énergétique ou élimination. Chacune de ces étapes a tantôt des impacts positifs, tantôt des impacts négatifs.

La durabilité du produit ne peut donc être mesurée rigoureusement que via l’analyse de son cycle de vie complet. Selon que le produit est éliminé ou réinjecté dans un nouveau cycle, on parlera de cradle-to-grave ou cradle-to-cradle. Il existe également des analyses partielles ne permettant pas de déterminer la durabilité : cradle-to-gate ou gate-to-gate. De même, les divers labels qui ne sont pas basés sur une analyse de cycle de vie complète ne permettent pas d’apprécier la durabilité correctement.

La méthodologie des analyses de cycle de vie est réglementée par la série de normes internationales ISO 14000, et concernant les produits de construction par la norme européenne EN 15804. Plusieurs indicateurs y sont normalisés afin de quantifier les consommations d’énergie, l’épuisement des ressources, les consommations d’eau, les changements climatiques, l’acidification atmosphérique, etc. La pertinence scientifique de la méthodologie (hypothèses, unité fonctionnelles, provenance des données, méthodes de calcul, interprétation des résultats, etc.) n’est assurée que pour ces seuls indicateurs normalisés.

Comme leur nom l’indique, les analyses de cycle de vie sont un outil d’analyse et non de communication. Les fiches de déclaration environnementales (EPD) ont été développées à cet effet et présentent de façon standardisée selon la norme internationale ISO 14025 des données vérifiables, cohérentes et comparables, basées sur les analyses de cycle de vie des produits.

Le secteur verrier soutient activement le développement d’analyses de cycle de vie génériques au niveau européen.

Plus d’informations via :

Le PMC, CAP 2O2O et Ecobuild.Brussels

La Fédération de l’Industrie du Verre est par ailleurs membre du Groupement des Producteurs Belges de Matériaux de Construction (PMC), du cluster wallon CAP2020 et du cluster bruxellois ecobuild.brussels.

 

 

Les Alliances Emploi-Environnement

La Fédération de l’Industrie du Verre est signataire de l’Axe Construction Durable des Alliances Emploi-Environnement wallonne et bruxelloise, et de l’Axe Ressources et Déchets de l’Alliance Emploi-Environnement bruxelloise.

Print Friendly, PDF & Email